Ecologie et Biodiversité : de la réalité à l'utopie

votre_banniere-2.gif

Rappel élémentaire

HOMME :           ANIMAL évolué que l’on distingue par l’appellation être humain.
ECOLOGIE :       Partie de la biologie qui étudie les rapports des êtres vivants avec le milieu naturel.
BIODIVERSITE : Diversité des espèces vivantes Végétales et Animales et de leurs caractères génétiques.

NOTRE  TERRE

Généralité mondiale

Réalité

L’écologie et la protection de la Biodiversité ne sont pas une nouvelle mode qui depuis quelques années est source de notoriété et de profit pour les opportunistes de tout bord, politiques ou économistes.
L’écologie et la biodiversité sont des urgences prioritaires au niveau planétaire qui ne doivent pas être traitées par les décideurs et les financiers avec mépris mais impérativement intégrées dans une nouvelle gouvernance.
Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à regarder le résultat des grands rendez-vous où les grandes puissances sont impuissantes devant le pouvoir d’une économie inadaptée et "homicidaire".
Les changements climatiques peuvent induire, sous certaines conditions sur le long terme, des catastrophes naturelles comme des tremblements de terre, glaciation ou réchauffement tel que nous ne pourrions survivre.

En France, les activités les plus émettrices de gaz à effet de serre (GES) sont par ordre décroissant : les transports (26 %), l’agriculture & sylviculture (21 %), l’industrie manufacturière (20 %), le bâtiment (19 %), la transformation de l’énergie (13 %) et le traitement des déchets (2 %). Toutes ces activités n’ont pas évolué de la même façon dans leurs émissions GES. Ainsi, depuis 1990, l’industrie manufacturière a baissé ses émissions de 29,5 %, l’agriculture et la sylviculture de 7,6 %, la transformation de l’énergie de 10,3 % et le traitement des déchets de 23,1 %. Par contre, les transports ont augmenté leurs émissions de GES de 13,4 % et le bâtiment (résidentiel, tertiaire, institutionnel et commercial) de 11,22 %.

Effets déjà observés

Changement des climats, famines, guerres, réfugiés climatiques,
Inondations, t
empêtes, raz-de-marée, sécheresses, feux de forêts,
Nouvelles maladies, p
ollutions planétaires..............
Prolifération de nouvelles espèces animales qui sans prédateur naturel perturbent et détruisent les souches locales.
Modification territoriale des espèces végétales

UTOPIE

L’ Homme doit être le maître de l’argent et non son esclave.
Les échanges commerciaux ne doivent pas détruire les économies locales.
Les peuples doivent produire selon leurs besoins et exporter les surplus.
Les industries et les cultures doivent respecter l’ Environnement.
L’exploitation de la nature doit être raisonnée et respecter la biodiversité,
Les actions salutaires sont à prendre après écoute attentive des experts.  l’urgence est déjà là

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

LE PLATEAU de MILLEVACHES

 Effets déjà observés

  

 La truite de la Vézère en voie d’extinction  

 La biodiversité végétale bouleversée (  + 61 % de résineux )      

 La biodiversité animale mise à mal

 La modification des eaux et zones humides

 Des pollutions diverses

                      " Hêtre" ou ne pas être ", ce n’est même plus une question !

 

l'invasion du PNR Millevaches par les résineux l'invasion du PNR Millevaches par les résineux

LA BIODIVERSITE ET LES COMMUNES

2010 a été proclamée année internationale de la Biodiversité par l’Organisation des Nations Unies afin d’alerter l’opinion publique sur l’état et les conséquences du déclin de la Biodiversité dans le monde. Dans le cadre de la politique de Protection de la Biodiversité fixée en France, de nombreuses actions ont été lancées au niveau national, régional ou encore local.

La réalisation d’un atlas de la Biodiversité est l’une de ces actions. Cet outil de recensement permettra de connaître mieux et donc d’agir mieux en faveur de la Protection de la Biodiversité.

Les lois Grenelle 2007 - 2008 ont définitivement marqué la volonté de L’Etat Français de préserver la Biodiversité. Les réflexions issues du groupe " Préserver la Biodiversité et les Ressources naturelles", au sein duquel la Fédération de la Pêche en France était représentée, ont permis de dégager cinq grands axes de réflexion dont trois concernant directement les actions réalisées par le réseau associatif de la pêche de loisir en eau douce.

Stopper partout l’érosion de la Biodiversité, avec notamment la création d’une Trame Verte et d’une Trame Bleue d’ici 2012, visant à restaurer des continuités écologiques pour les milieux terrestres et les milieux aquatiques et préserver la Biodiversité.

Retrouver une bonne qualité écologique de l’eau.

Doter la France des outils favorisant la connaissance et éclairant les choix pour l’élaboration des politiques nationales notamment la mise en place d’un observatoire national de la Biodiversité et la réalisation d’inventaires.

le-reseau-associatif-peche-au-service-de-la-biodiversite-des-communes.pdf le-reseau-associatif-peche-au-service-de-la-biodiversite-des-communes.pdf

Les feuillus en danger:
Les boisements de feuillus sont en sursis, la production de bois doit augmenter en France et les forestiers du Plateau de Millevaches vont manquer de bois.
Pour pallier ce manque, les feuillus seront sacrifiés à l'hôtel du profit et très vite remplacés par le dieu douglas. Seuls les boisements sur pente ont une petite chance d'échapper au massacre.
Les hêtres qui bordent nos routes, notre patrimoine, sont aussi condamnés, âgés et malades pour certains.  On coupe tout, pas de quartier, sans replanter! Il faudra bientôt changer le nom de nos anciennes routes " les routes des hêtres" , elles seront débaptisées et deviendront "les routes des tronçonneuses". 

La guerre est déclarée les feuillus doivent disparaître. Ils sont en infériorité numérique, dispersés et sans organisation. Que peuvent-ils faire devant les commandos de tronçonneurs et les bataillons organisés de douglas qui avancent en lignes bien serrées avec à leur tête des généraux avides de sève et prêts au "génocide". Le massacre a commencé.  Ecoutez-les hurler et gémir quand ils s'écrasent au sol en poussant leur dernier souffle. 

 

 INFORMATION A FAIRE CIRCULER.    Merci à tous

Nous avons eu confirmation, lors de la Commission régionale du groupe Zones agricoles Ecophyto 2018 du 14 juin, qu'aucune dérogation à l'interdiction d'épandages aériens de pesticides ne sera  accordée en Limousin en 2012.
Nous ne devrions donc voir aucun épandages de pesticides par voies aériennes cette année.
Si vous aviez néanmoins connaissance d'épandages par voies aériennes, ils seraient faits en toute illégalité: Prenez des photos, notez vos observations et contactez CORREZE environnement, nous interviendrons le plus rapidement possible.

Contact: correzeenvironnement@free.fr  ou tél au  0555257633 ou au 0613882731

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site