La Loutre sur le Plateau de Millevaches

votre_banniere-2.gif

La loutre d'Europe:   famille,   Mutélidé
                              genre,    Lutridé
                              espèce,  Lutra Lutra 

Description :

La loutre a un corps allongé mesurant de 1 m à 1,30 m ( dont les 2/3 pour la queue ), pour un poids allant généralement de 6 à 11 kg.
C'est un mammifère semi aquatique très bien adapté à son milieu, notamment grâce à la forme hydrodynamique de son corps, à ses pattes palmées et à son pelage très isolant.

Répartition :img-2286-1-1.jpg

Autrefois présente dans toute la France sauf en Corse, on trouve désormais la loutre surtout dans le Massif Central et le long de la façade atlantique. Elle commence à re-coloniser ses anciens territoires depuis sa protection en 1972.

Habitat : 

La loutre fréquente tous types de cours d'eau, lacs, étangs, mares, tourbières humides, marais littoraux et zones côtières. En montagne on la rencontre jusqu'à 2000 m, parfois même au-delà. Elle peut parcourir de grandes distances sur la terre ferme.

Gîtes de repos :

Les gîtes de repos sont soit des terriers ( appelés catiches ), situés le plus souvent dans la berge des cours d'eau, des cavités naturelles ou artificielles, des réseaux karstiques, soit des couches à l'air libre se trouvant essentiellement dans des roselières, sur des tourradons, sous des ronciers ou broussailles.
C'est dans les zones les plus fréquentées par l(homme ( y compris les zones urbaines et industrielles non polluées ) que la loutre a le plus besoin de gîtes bien abrités.


img-1634-1-1-1.jpgpassage-de-loutre-dans-la-glace-auteur-g-o.jpg

 

Un trou dans la glace d'un étang gelé
indique la présence régulière de la loutre.

 

 

 

Comportement social :

La loutre adulte est un animal solitaire qui occupe de grands domaines vitaux, ceux des mâles englobent souvent les territoires de plusieurs femelles. La taille des territoires dépend des ressources disponibles, mais ils s'étendent en moyenne sur une vingtaine de km le long des cours d'eau et peuvent aller jusqu'à 40 km pour les territoires de certains mâles. La loutre marque son territoire par le dépôt de crottes ( appelées épreintes), d'urine et de sécrétions anales.

Longévité :

Dans la nature, l'espérance de vie moyenne est de 4 à 5 ans. La loutre vit rarement plus de 10 ans.

Reproduction :

La maturité sexuelle est atteinte vers 2 à 3 ans. La reproduction peut avoir lieu à n'importe quelle période de l'année. Les femelles mettent bas de 1 à 3 petits, rarement 4 ( loutrons ). Ceux-ci restent avec leur mère pendant environ 8 à 9 mois, parfois plus d'un an. Le taux de mortalité des juvéniles ( loutrons ) est élevé. Beaucoup de loutres meurent avant de pouvoir se reproduire. 

Régime alimentaire :

La loutre est une opportuniste au régime alimentaire qui varie selon les lieux et les saisons. Elle capture essentiellement des poissons mais aussi beaucoup d'amphibiens et d'invertébrés aquatiques ( sur le Plateau, les écrevisses américaines sont régulièrement consommées par les loutres ), ainsi que des reptiles, oiseaux et insectes. La disponibilité en nourriture apparaît comme l'un des principaux facteurs à l'implantation de la loutre.

La loutre menacée :

Les routes;
Les collisions avec les véhicules représentent actuellement la principale cause de mortalité. Les loutres traversent les routes pour rejoindre des cours d'eau ou mare ou étang non connectés. Même le long des cours d'eau lorsqu'un pont se présente, une loutre à tendance à le franchir non pas dans l'eau en nageant, mais sur la berge en marchant. Lorsqu'il n'y a pas de berges, ou qu'elles sont submergées, la loutre passe souvent au-dessus du pont et traverse la chaussée.

Destruction et appauvrissement du milieu;    

La canalisation et la pollution des cours d'eau, l'assèchement des zones humides et la destruction des berges, de la ripisylve ont contribué au déclin de la loutre et continuent de menacer l'espèce. Beaucoup de facteurs entraînent une raréfaction des proies des loutres, ce qui compromet leur survie ( enrésinement, pollution chimique, calibrage du lit des cours d'eau ).

Polluant et poisons;
Les polluants peuvent nuire à la santé des loutres. Certaines meurent empoisonnées, notamment par des produits destinés à éliminer les rongeurs et par les désherbants qui sont utilisés sur les berges malgré la réglementation en limitant l'usage.  

Barrages;
Les barrages perturbent le fonctionnement des écosystèmes aquatiques et constituent parfois des obstacles infranchissables pour les loutres, ce qui les oblige à traverser une route.

Le piégeage et les tirs;
Légalement les loutres sont protégées mais la chasse et le piégeage font que accidentellement les loutres payent un lourd tribut, sans compter sur les actes de braconnage. 

La protection de la loutre :

Protection légale.
La loutre d'Europe est une espèce protégée en France. Sa chasse est interdite depuis 1972 et sa protection légale à été renforcée par la loi sur la protection de la nature du 10 juillet 1976 ( arrêté ministériel modifié du 17 avril 1981 ).

La loutre d'Europe est inscrite à :
- l'annexe I de la CITES (1973 ), la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d'extinction, ce qui implique que le commerce international des spécimens de loutres d'Europe est interdit, sauf lorsque l'importation n'est pas faite à des fins commerciales mais, par exemple, à des fins de recherche scientifique,

- l'annexe II ( espèces de faune strictement protégées ) de la convention de Berne ( 1979 ) qui a pour but d'assurer la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe par une coopération entre les états,

- les Annexes II ( espèces d'intérêt communautaire dont la conservation nécessite la désignation de zones spéciales de conservation ) et IV ( espèces d'intérêt communautaire qui nécessitent une protection stricte ) de la directive habitats faune, flore 92/43/EC (1992 ) qui a pour objectif de maintenir ou de rétablir la biodiversité dans l'Union Européenne.

Mesures simples pour réduire la mortalité par les ponts :

- Installer une buse sèche sous chaque pont busé

- Installer des passages hors d'eau ( crue décennale )

Conservation des habitats :

Les mesures prises pour atteindre les objectifs de la directive cadre sur l'eau, visant un bon état écologique de 2/3 des cours d'eau d'ici 2015 seront bénéfiques pour la loutre, surtout si celle-ci est prise en compte dans le choix des priorités.

La conservation de la loutre passe par la sensibilisation et la formation de l'ensemble des acteurs concernés ( élus, collectivités, utilisateurs et gestionnaires des milieux aquatiques, propriétaires riverains, pisciculteurs constructeurs de routes, chasseurs et piégeurs.............).

Indicateur biologique sa place est au sommet de la chaîne alimentaire et son image sympathique font de la loutre une espèce " parapluie " dont la conservation est synonyme de protection des milieux aquatiques dans leur ensemble.

 

Documentation provenant pour l'essentiel du livret :  L'essentiel du plan national d'actions :Agir pour la loutre d'Europe,  du ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement. 

Auteur photos  Monsieur Stéphane Raimond, loutres du plateau de Millevaches. Photos soumises à droit d'auteur, ces photos ne peuvent être utilisées sans son accord écrit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×