Tritons et Salamandres

votre_banniere-2.gif

Les espèces du plateau de Millevaches.

Les Urodéles sont de petits animaux liés aux zones humides. Ils ont un corps allongé avec de petites pattes et une queue.
On distingue 2 espèces :  les salamandres et les tritons.
Les salamandres vivent souvent dans les forêts et ne retournent dans l'eau que pour la reproduction.
Les tritons passent aussi par des étapes terrestres et aquatiques, les étapes aquatiques étant les plus longues. 
Ces espèces ont besoin de zones humides. La préservation de ces zones est capitale à leur survie, espèces menacées. 

SALAMANDRE 

Salamandre tachetée : salamandra, salamandra,

La salamandre la plus commune en Europe et en France. De couleur noire avec des taches jaunes pour 22 cm et 40 gr environ. Espèce forestière  préférant les forêts de feuillus où elle trouve ses abris : vieille souche, racine, pierre, trou etc... Son activité est plutôt nocturne, mais on peut la rencontrer le jour, par de fortes pluies. Sa nourriture :  principalement des insectes, des vers, des limaces etc... La particularité de la salamandre tachetée est son accouplement hors de l'eau. La période de reproduction varie de début mai à la fin de l'été.  Ovovivipare, ses larves naissent et se métamorphosent dans des petits cours d'eau lents de forêt, dans des fontaines ou anciens lavoirs, dans une eau bien oxygénée. La salamandre se met en léthargie pour passer l'hiver, en cas de redoux elle peut reprendre une petite activité. 

TRITONS

Triton palmé : triturus helveticus,

Ce triton est très bien représenté en France ainsi qu'en Gande Bretagne, Belgique, Suisse, Allemagne, Tchèquie, au nord de l'Espagne et au nord du Portugal. On peut le trouver jusqu'à environ 2400 m d'altitude dans les zones boisées. Il mesure environ 8 cm et peut vivre 10 ans. Espèce terrestre, il a besoin de plans d'eau calmes pour se reproduire, mare, étang, lac, marais, de préférence avec un fond de feuilles mortes. La reproduction, de la fin de l'hiver au début de l'été, se déroule dans l'eau. Les larves portées par la femelle se nourrissent de plancton et de daphnies. Elles ont des branchies extérieures jusqu'au terme de la métamorphose (environ 8 semaines) où elles développeront des poumons pour vivre sur terre. Dans l'eau, le triton palmé remonte en surface pour respirer. Ce triton a de larges palmes aux pattes arrière.  Le mâle a, au bout de la queue, un petit filament. Il se nourrit de petits insectes, petits crustacés et peut selon les conditions faire preuve de cannibalisme.

Triton alpestre :  triturus alpestris,

Ce triton  est présent dans le nord et l'est de la France ainsi qu'en Europe centrale avec une petite présence sur la côte atlantique de l'Espagne. On peut le trouver jusqu'à environ 2500 m d'altitude, il mesure environ 10 cm . Espèce terrestre, il a besoin de plans d'eau calmes pour se reproduire, mare, étang, marais, de préférence avec un fond vaseux et des plantes aquatiques. Pour revenir à la vie aquatique à la fin de l'hiver,  le triton mue, il perd sa peau rugueuse pour une plus fine et " respirante " ce qui lui permet de rester plus longtemps sous l'eau avant de remonter respirer. La reproduction se déroule dans l'eau. La femelle pond de 100 à 300 oeufs qui se transforment en larves. Ces larves se nourrissent de la miro-faune aquatique. Elles ont des branchies extérieures jusqu'au terme de la métamorphose où elles auront des poumons pour vivre sur terre. Ce triton actif de nuit se nourrit de petits insectes, petits crustacés. Cette espèce a la faculté suivant les zones géographiques de pouvoir être totalement aquatique.  

Triton marbré : triturus marmoratus,

Ce triton est présent en Espagne, Portugal et sur la partie nord-ouest de la France. Espèce terrestre il fréquente les milieux boisés, les prairies, les landes et les tourbières. La reproduction survient après sa migration qui le fait quitter sa zone d'hivernage, au printemps, pour arriver dans des mares,étangs, ornières, fossés etc. Il mesure de 12 à 15 cm de long. La queue est longue et aplatie, sa couleur vert marbré de taches noires et pour les juvéniles et les femelles une ligne rouge orangée sur la colonne vertébrale. Chez le mâle, une crête parcourt le corps du cou à la queue, cette crête est zébrée verticalement. L'espérance de vie dans la nature est de 10 à 14 ans. Cette espèce comme les autres tritons se nourrit de petits insectes, chenilles, vers et de petits crustacés.  

  

Pour plus d'informations, consulter le livret : Découvrir les amphibiens du Limousin, réalisé par : Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin.
Maison de la Nature, 11 rue Jauvion - 87000 LIMOGES - tel 05 55 32 43 73 - e-mail : gmhl@wanadoo.fr 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site